« Corée vs. Japon, la guerre
culturelle »

Les aficionados de la culture populaire asiatique sont de plus en plus nombreux. Mais si aux yeux d'un observateur extérieur, ces extravagants semblent être tous les mêmes, cette image est dans les faits assez éloignée de la réalité. Les productions culturelles sont variées, et attirent des publics différents ; ainsi, certains apprécieront plutôt la musique, d'autres plutôt les anime, d'autres encore plutôt les drama (et certains bien sûr, apprécieront tout cela à la fois). Dans ces catégories générales se dégagent des sous-catégories diverses. J'éviterai d'entrer dans les détails des styles musicaux, genres, artistes, etc. pour simplement dégager dans els grandes lignes les différences qui existent entre deux cultures populaires asiatiques qui s'imposent à travers le monde : d'une part la culture populaire nippone, leader du mouvement, et d'autre part son challenger, à savoir la culture populaire coréenne.

Les drama font également leur bout de chemin en dehors des frontières coréennes et japonaises. Et là encore les amateurs de chaque genre en arriveront parfois à se quereller. La raison en est simple : les drama coréens et japonais sont très différents, et si on peut apprécier les deux genres (ce qui est mon cas), on aura toujours une préférence (même légère) pour l'un des deux. En tous les cas, regarder un drama japonais et regarder un drama coréen sont des activités qui requièrent des dispositions et des états d'esprit différents (c'est la raison pour laquelle on peut très bien alterner entre les deux styles en fonction de son humeur).

Les drama japonais sont en général plutôt courts (une dizaine d'épisodes de 45 min) et relèvent de genres définis : action située dans un établissement scolaire, ou sur un lieu de travail (et donc personnages plus ou moins âgés) ; drama policiers, fantastiques, comiques (ils le sont tous plus ou moins)... Ce qui se dégagent de ces drama, c'est encore la société japonaise dans ses valeurs : famille, entraide, amitié, efforts, joie de vivre... ; plusieurs de ces drama sont également empreints de l'esprit manga et de la persistence des traditions un peu fantaisistes de la nation : on retrouvera ainsi toujours de jeunes et beaux hommes riches à qui tout réussit et qui seront traités comme des princes par la population féminine environnante... Les Japonais apprécient également, au-delà des adaptations de manga, la mise à l'écran d'histoires vraies et émouvantes : cela traduit encore une fois la pensée japonaise, qui valorise le franchissement des obstacles, l'effort et l'optimisme ; cet esprit est le moteur de la civilisation japonaise, le noeud du lien social dans cette société où tout le monde a connu le stress, les échecs, le chagrin... C'est pourquoi l'humour est toujours présent, parfois de manière complètement déjantée (car, c'est bien connu, les Japonais ne font rien comme tout le monde)
En bref, si vous voulez passer un bon moment sans prise de tête, dans la bonne humeur et la positivité -quitte à ce que le scénario ne soit pas toujours brillant- un drama japonais vous fera du bien (Idem si vous appréciez les histoires de yakusa)

Les Coréens se prennent un peu plus au sérieux quand ils s'attaquent à la fiction (ce qui n'est ni mieux ni moins bien que la non prise de tête outre-mer, simplement différent). Les Coréens placent l'amour et la famille au centre de leurs préoccupations ; cela se reflète directement dans les productions télévisées : les drama coréens ont tendance à être plutôt sentimentaux. Le format est lui aussi différent des drama japonais : les feuilletons coréens s'étalent généralement entre 16 et 25 épisodes d'environ une heure (mais certaines séries comptent plus d'une centaine d'épisodes). Le drama historique est également très prisé au Pays du Matin Calme, et le drama d'action connaît un essor fulgurant depuis quelques années. Malgré tout, c'est encore la bonne vieille rengaine shakespearienne qui prime (avec une place de choix faite à la relation venimeuse entre la vilaine belle-mère et sa pauvre belle-fille). Mais au-delà de la caricature, les drama coréens cherchent à être relativement réalistes, ne serait-ce que dans le traitement des sentiments et des relations homme-femme. Et s'il est vrai que certains scénarios traînent en longueur, il me semble que l'on ne s'en rend vraiment compte que si le drama n'est pas assez bon, s'il ne nous a pas assez "accrochés".
En bref, si vous êtes un tantinet fleur bleue et que vous aimez les histoires d'amour (qu'elles soient romantiques ou plus terre à terre), le drama coréen est fait pour vous. (Idem si vous aimez l'action hollywoodienne ou les hangbok -costumes traditionnels coréens-)

Laisser un commentaire