« The day he
arrives »

En arrivant à Séoul, Seongjun essaie en vain de joindre au téléphone son ami qui habite Bukchon quartier. En se promenant ce quartier, il rencontre par hasard une actrice qu’il connaissait. Ils échangent des nouvelles, puis se séparent. Dans un bar à Insadong où Seongjun, seul, passe pour avoir quelques verres, les étudiants en cinéma lui proposent de les joindre. Avant, Seongjun était réalisateur. Soûl, il se dirige vers l’appartement de son ex-copine.

Le lendemain, ou à un jour indéterminable, il se promène encore le même quartier, rencontre une actrice, puis se sépare. Accompagné de son ami et une jeune professeur, il va dans un bar ‘Roman’, dont la patronne ressemble beaucoup à son ex. Pour elle, il joue du piano. Le jour qui suit, ou à un jour indéterminable, Seongjun et son ami se promènent dans la cours d’une bibliothèque : Seongjun raconte ses souvenirs de la fille qu’il y a rencontrée puis suivie. Le soir, ils vont boire avec un acteur en retraite, qui est revenu du Viêt-nam. Ces trois rejoins la jeune professeur, puis vont au bar Roman. Sous l’effet de l’alcool, Seongjun finit par embrasser la patronne. Seonjun aurait pu passer plusieurs jours à Séoul, ou bien il est toujours en train de passer son premier jour. Il aurait tiré la leçon de la retrouvaille de son ex, ou bien il devrait recommencer avec la femme qui ressemble beaucoup à l’autre. Malgré tout ça, il doit continuer à vivre le temps qui lui est donné.

Après des études aux Etats-Unis, Hong Sang-soo travaille pour la télévision avant de se lancer au cinéma. Son premier film, Le Jour où le cochon est tombé dans le puits, est acclamé par la critique et reçoit plusieurs prix. Il enchaîne depuis les films à un rythme de plus en plus élevé, s’attirant les faveurs des grands festivals, notamment Cannes où il remporte le Prix Un Certain Regard en 2010 pour Hahaha.

Laisser un commentaire